maximen pills


Le vibromasseur ou appareil électrique à vibrations destiné à des fins érotiques

Le vibromasseur est un gadget sexuel utilisé pour produire des vibrations électriques. Les modèles classiques s'apparentent à un gode tandis que les modèles fun et high-tech ont un design qui n'a plus rien à voir avec un phallus.

Le vibromasseur vit le jour au XIXème siècle, vers l'année 1860. Le premier modèle était tout simplement un godemiché équipé d'un micromoteur électrique. A l'origine, cet ustensile était conçu pour produire des vibrations massantes pour une fin thérapeutique. Les premiers modèles de vibromasseurs étaient en forme d'anneaux. Pour les utiliser, il suffisait de les insérer sur les doigts et de masser une partie du corps avec l'ustensile. Ces appareils en forme d'anneaux ont servi notamment dans les milieux sportifs comme dans le cyclisme par exemple. Au fil du temps, sa fonction originelle a été dénaturée puis détournée à des fins érotiques.

Présentation du vibromasseur

Le vibromasseur est un terme générique pour désigner certains sextoys ou gadgets sexuels. Bien qu'il y ait plusieurs types de sextoys, leur point commun est leur mode de fonctionnement. Ces jouets sexuels fonctionnent grâce à un micromoteur électrique. Celui-ci produit les vibrations nécessaires à l'effet massant de l'appareil. Le système d'alimentation électrique du vibromasseur est sans danger pour l'utilisateur car l'appareil fonctionne grâce à des piles ou à une batterie. A cause de la dénaturation de sens qui s'est opérée autour du terme « vibromasseur », les milieux médicaux ou thérapeutiques n'utilisent plus cette appellation pour les appareils à vocation strictement massante. Seuls les gadgets utilisés pour l'érotisme reçoivent désormais le qualificatif de vibromasseur. Il s'agit à l'heure actuelle des sextoys les plus vendus dans le monde. Leur popularité réside notamment dans le fait que, contrairement au gode classique, ils produisent des vibrations destinées à stimuler les zones érogènes telles que les tétons, les lèvres de la vulve, le clitoris, le vagin ou l'anus. L'aspect fonctionnel de l'appareil n'exclut nullement son côté ludique. En effet, aux « vibros » classiques se substituent peu à peu des vibromasseurs high-tech, de luxe, funs, colorés? Le principal atout de ce sextoy est qu'il permet de procurer du plaisir sans pour autant faire appel à un partenaire de jeu. La discrétion et la maniabilité comptent également parmi ses atouts. Mais pour que l'utilisateur ou utilisatrice prenne réellement du plaisir, il faut penser à lubrifier l'appareil avant toute pénétration. Les meilleurs lubrifiants sont ceux à base d'eau. Parfois, l'usage de condoms est nécessaire : c'est le cas lorsque l'utilisateur a plusieurs partenaires sexuels. Et comme lors de tout rapport sexuel, il peut y avoir contamination par des Infections Sexuellement Transmissibles.

Par ailleurs, le nettoyage du sextoy est une opération importante qu'il ne faut pas négliger. Il permet de rallonger l'espérance de vie et la viabilité de l'appareil. L'opération de nettoyage doit se faire avant et après l'utilisation. Le recours à un « sextoy cleaner » est recommandé. Par ailleurs, après un rapport anal, il est préconisé de laver le vibromasseur avec de l'eau savonneuse afin d'éviter que les germes de la paroi anale ne contaminent les muqueuses vaginales. Ce sextoy peut être un objet de plaisir solitaire tout comme il peut être utilisé de concert avec un partenaire. Dans ce dernier cas, une synergie entre les partenaires est nécessaire. Cette complicité permettra alternativement aux partenaires de se donner mutuellement du plaisir. L'utilisation du sextoy permet alors de réaliser des fantasmes récurrents tels que la sodomie pour l'homme et la double pénétration pour la femme. Pour ce qui est du plaisir solitaire de la femme, cet appareil lui permet de connaître ses points érogènes sensibles, notamment le point G.

Les types de vibromasseurs

Il existe d'innombrables types de vibromasseurs, selon leur forme, le matériau de conception, la couleur selon qu'ils soient classiques ou high-tech, selon qu'ils servent pour la stimulation vaginale, clitoridienne ou anale? Le matériau de fabrication est déterminant dans le choix d'un vibromasseur. En effet, le matériau conditionne la douceur ou la rugosité de l'appareil, le type de lubrifiant adapté, le mode de nettoyage et d'entretien? L'un des matériaux les plus utilisés est le Jelly, une matière qui s'apparente à la silicone mais qui est plus douce et offre plus de résistance que le latex. Les vibromasseurs en jelly sont souvent parfumés tandis que les modèles en silicone sont inodores, souples et très doux au toucher. L'hygiène compte parmi leurs atouts : l'absence de porosité du silicone fait que les germes et microbes ne parviennent à s'y incruster. Les vibromasseurs en Pyrex offrent une grande résistance et un design des plus élaborés. Cependant, la rigidité du matériau peut rebuter certains utilisateurs. L'acrylique est un matériau qui s'apparente au pyrex mais en plus léger. Par ailleurs, on peut classifier les vibromasseurs selon qu'ils stimulent le vagin, l'anus, le clitoris ou les lèvres de la vulve et selon qu'ils soient classiques ou fun. Les modèles traditionnels présentent un aspect phallique et servent pour l'intromission vaginale ou anale. Par contre, les modèles high-tech ou fun ne sont plus focalisés sur la recherche du plaisir par pénétration. C'est le cas des vibromasseurs clitoridiens tels que les ?ufs vibrants, les doigts? Ils sont généralement équipés d'une télécommande pour moduler l'intensité des vibrations. On parle alors de « mini-vibromasseurs », étant donné leur taille. Il y a également les « doubles vibromasseurs » tel que le « Rabbit ». Ce gadget high-tech offre une partie phallique destinée à l'intromission ainsi qu'un appendice vibrant qui stimule le clitoris grâce à son gland rotatif. Les vibromasseurs anaux ont une ergonomie plus spécifique : c'est le cas des chapelets anaux, des boules de geisha?